Histoire de la Renault 11 en Rallye

Renault a décidé de lancer la R11 en rallye et d’en faire son fer de lance à partir de 1987, suite à la fin du célèbre groupe B, à la place de la R5.

Mais, dès 1984, sur de nombreux rallyes comme le Tour de Corse, la R11 fait son apparition avec des pilotes comme Alain Oreille et Jean-Pierre Deriu.

Renault propose une préparation client de 150cv qui reste abordable. Sur de nombreux rallyes, en France et en Europe, la R11 brille et remporte le Championnat de France des Rallyes en groupe N.

Alain Oreille rallye Antibes 1984

En 1987, Renault engage alors officiellement la R11 en Championnat du Monde des Rallyes.

Le service des sports revoit entièrement l'auto pour rivaliser avec les BMW M3, et autres Ford Sierra Cosworth en Groupe A.

Le développement, commencé en 1985 sous la direction de Bernard Casin, a l’appui du directeur général Patrick Faure. Il s'avère cependant difficile par rapport à celui de la Renault5 : problème de moteur moins puissant, d'empattement, de largeurs de voies, de refroidissement.

Mais, l'année est fructueuse, puisqu’au Tour de Corse l’équipage Ragnotti/Thimonier termine 4ème.

La puissance est portée à environ 180cv grâce à Sodemo qui s'occupe de la préparation des moteurs. Tout est revu : piston, allumage électronique...

La boite est retravaillée pour transmettre au mieux la puissance et avoir un bon étagement pour le rallye. Les trains roulants avant et arrière sont également revus. Les freins aussi sont beaucoup travaillés. Le turbo est changé 3fois lors d'un rallye asphalte et jusqu'à 5 fois pour l'Acropole! L'auto ne pèse plus que 880 kilos et peut donc batailler avec les 205 GTI et essayer de rivaliser avec les « grosses » 4 roues motrices.

Reconnaissances du Monté Carlo 1987.

Les résultats seront là : 2éme au Portugal, 3éme au San-Remo, 4éme en Corse et 5éme à l'Acropole. Et au final, une 3éme place pour Renault au classement constructeurs.

Jean Ragnotti aux cotés de la R11 au Portugal 1987.

La Renault 11 continuera à faire parler d'elle sur de nombreux rallyes internationaux, nationaux et régionaux jusqu'à aujourd'hui.

De nos jours, ce sont des passionnés qui préparent leurs autos car la concurrence est rude même en rallye régional face aux autos du moment. Mais, ils ne sont pas ridicules loin de là ! Elle a de beaux restes cette R11 réputée pour son châssis.

C'est en F2000/14 et en groupe N, seules classes où la R11 peut encore courir (jusqu'en 2019 en France), qu'elle nous fait vibrer à chaque passage. Il y en de grosses, des ex-groupe A, avec des boites séquentielles ; certaines sont élargies avec des kits polyester, mais d'autres sont moins préparées. Cela dépend du budget de chacun.

Quelques unes ont troqué le Cléon 1400cm3 pour un 2,0L 16S de Clio Williams… Mais elle est toujours là !!

R11 que l'ont voit de nos jours avec ou sans kit large.

 

Darkslide